Méthcathinone

SUBSTANCE

Le méthcathinone (2-méthylamino-1-phénylpropanone), connu également sous les appellations de CAT, d’éphédron ou « jeff » est une substance synthétique étroitement apparentée au principe actif du végétal khat, le cathinon. La différence entre le CAT et la plante de Khat est comparable à la différence entre la cocaïne et la plante de coca.

Présentation : : poudre blanche cristalline.

Formes de consommation : le CAT est sniffé, plus rarement fumé, avalé ou injecté.

Dosage :50 à 70 mg sniffée (ne jamais dépasser les 300 mg par nuit!).

EFFETS

L’effet du CAT n’est en aucun cas directement comparable à celui du khat végétal, objet d’une consommation traditionnelle au Yémen, en Ethiopie et au Kenya. Son effet se rapproche plutôt de celle d’autres « uppers » comme le speed. Le CAT supprime la fatigue et la faim et a une action stimulante. Il entraîne euphorie, besoin accru de parler, désinhibe et rend extraverti, produit agitation intérieure et hyperactivité. Certains usagers la qualifient de drogue froide et mécanique et rapportent des états dépressifs en descente.

Début de l’effet du produit : après env. 20 min.

Durée des effets: : 3 à 5 heures.

RISQUES ET EFFETS SECONDAIRES

Le CAT est très éprouvant pour le cœur et le système circulatoire. Comme son effet apparaît de prime abord comme plutôt subtile, il y a un danger de surdose en cumulant les doses. En cas de surdose, palpitations, maux d’estomac, agitation et troubles du sommeil peuvent se produire. D’après des rapports d’usagers, il y a envie accrue d’uriner, pas toujours facile à satisfaire.
Comme le speed, le CAT peut présenter des impuretés et être fortement coupée, parce qu’il est souvent fabriqué dans des laboratoires clandestins.

Risques à long terme : il y a danger de dépendance psychique. En cas de consommation à fortes doses et de longue durée, les risques psychiques et physiques et le schéma de consommation sont semblables à ce que l’on peut constater avec le speed, la cocaïne ou la méthamphétamine. Des tests de laboratoire ont mis en évidence l’apparition de « craving » (envie irrésistible d’en reprendre).

« SAFER USE »

  • Sois prudent au niveau du dosage du CAT et n’en reprends pas tout de suite.
  • Evite de mélanger avec d’autres substances, particulièrement avec d’autres « uppers » comme le speed ou la cocaïne.
  • Ne bois pas d’alcool avec le CAT, cela ne fait que renforcer les effets secondaires.
  • Le « trip » de CAT est extrêmement épuisant, donc fais des pauses où tu ne consommes pas et prends le temps de récupérer.
  • Bois régulièrement de l’eau ou des jus de fruits, mais pas trop, puisque uriner peut être difficile sous CAT.
  • Sois attentif à une alimentation équilibrée et saine avec suffisamment de vitamines et de sels minéraux.
  • Respecter les règles de « safer sniffing » !

Source: Drugs-Just say Know

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :