MDA / MDEA

MDA

Cette substance est étroitement apparentées au MDMA. Elle se distingue par l’intensité et les propriétés de ses effets (perception de ses propres sensations, effet entactogène, sentiment d’empathie ou hallucinations, plus ou moins présents à une intensité variable). Aussi vendue pure, parfois déclarée comme NPS ou vendue comme pilule d’ecstasy (comme substitut ou en combinaison avec du MDMA).

SUBSTANCE

Le MDA (3,4-méthylènedioxyamphétamine, aussi: 1-[1-3-benzodioxol-5-yl]-2-proponamine) est un dérivé synthétique des amphétamines, qui est quelquefois vendu comme ecstasy, le plus souvent en combinaison avec le MDMA, rarement sous forme pure.

Dosage : 100 à 150 mg (1,3 mg par kilo de poids)

EFFETS

Effet plus froid et plus fort, moins « magique » que celui de l’ecstasy. Le MDA a de plus un effet légèrement hallucinogène.

Début de l’effet du produit : après 20 à 90 min.

Durée des effets: : 2à 5 heures.

Durée des effets secondaires: 2 à 24 heures.

RISQUES ET EFFETS SECONDAIRES

Nausées, voire vomissements, bouche sèche, crispation des muscles de la mâchoire, sueurs, troubles de la coordination, troubles du sommeil et tremblements. La descente est décrite comme importante, un état dépressif est fréquent après la consommation.

Risques à long terme : le MDA est à la fois neurotoxique et hépatotoxique (attaque le foie), peut parfois provoquer le craving. En cas de consommation régulière, des symptômes proches de ceux de la schizophrénie ou des attaques de panique peuvent apparaître.

« SAFER USE »

  • Utilise le drug checking, si ce n’est pas possible:  essaye d’abord une demi-pilule.
  • N’en reprends pas tout de suite, attends d’abord une heure que les effets se fassent sentir.
  • Soit attentif au fait que le MDA provoque seulement un effet proche de l’ecstasy et peut conduire à une surdose involontaire
  • Prends le temps de récupérer, fais des pauses de 4à6 semaines pendant lesquelles tu ne consomme pas.
  • Lors de soirées, fais des pauses pendant lesquelles tu arrêtes de danser et va de temps en temps prendre l’air.

Attention en cas de mélange avec: médicaments contre le HIV (combinaison d’inhibiteurs de la protéase), cocaïne, méthamphétamine.

MDEA (MDE, Eve)

Cette substance est étroitement apparentées au MDMA. Elle se distingue par l’intensité et les propriétés de ses effets (perception de ses propres sensations, effet entactogène, sentiment d’empathie ou hallucinations, plus ou moins présents à une intensité variable). Aussi vendue pure, parfois déclarée comme NPS ou vendue comme pilule d’ecstasy (comme substitut ou en combinaison avec du MDMA).

SUBSTANCE

Le MDEA (3,4-méthylène dioxyéthylamphétamine) est un dérivé synthétique des amphétamines.

Dosage : 120 à 150 mg (1,3 mg par kilo de poids)

EFFETS

Ceux-ci sont comparables à ceux de l’ecstasy, plus doux, mais sans effet d’empathie. Moins euphorisant et stimulant, du coup plus grisant; on se sent plutôt « pété ». A hautes doses, des hallucinations sont possibles (l’organisme transforme le MDEA en MDA).

Début de l’effet du produit : après 20 à 45 min.

Durée des effets: : 2 à 4 heures.

Durée des effets secondaires: 3 à 6 heures.

RISQUES ET EFFETS SECONDAIRES

Nausées, voire vomissements, bouche sèche, crispation des muscles de la mâchoire, élévation de la température corporelle, sueurs, troubles de la coordination, tremblements, troubles du sommeil.

Risques à long terme : le MDA est à la fois neurotoxique et hépatotoxique (attaque le foie), peut parfois provoquer le craving. En cas de consommation régulière, des symptômes proches de ceux de la schizophrénie ou des attaques de panique peuvent apparaître.

« SAFER USE »

  • Utilise le drug checking, si ce n’est pas possible:  essaye d’abord une demi-pilule.
  • N’en reprends pas tout de suite, attends d’abord une heure que les effets se fassent sentir.
  • Soit attentif au fait que le MDA provoque seulement un effet proche de l’ecstasy et peut conduire à une surdose involontaire
  • Prends le temps de récupérer, fais des pauses de 4à6 semaines pendant lesquelles tu ne consomme pas.
  • Lors de soirées, fais des pauses pendant lesquelles tu arrêtes de danser et va de temps en temps prendre l’air.

Attention en cas de mélange avec: médicaments contre le HIV (combinaison d’inhibiteurs de la protéase

Source: Drugs-Just say Know

%d blogueurs aiment cette page :