Khat

SUBSTANCE

Le Khat désigne certaines parties fraîches (tige, feuilles, boutons de felurs) de l’arbuste de Khat (Catha Edulis). Le Khat appartient à la famille des Célastracées et est principalement cultivé au Yémen et en Afrique. Le Khat est aussi connu sous le nom de Thé d’Abyssinie.

Présentation: parties fraîches de la plante (tige, fleurs, boutons de fleurs), plus rarement feuilles lyophilisées ou teintures alcoolisées. le Khat devrait être consommé frais après la cueillette, puisque la principale substance active, la cathine, se transforme en l’espace de peu de jours en une substance moins puissante. les feuilles de Khat séchées comportent une teneur en substance active plus basse.

Formes de consommation: Les parties fraîches de la plante (tige, fleurs, bouton de fleurs) sont humectées avec de la salive dans la bouche, puis mâchées et le jus qui en sort et avalé. Les feuilles lyophilisées sont versées dans un thé ou fumées, les teintures sont bues.

Dosage: Entre 100 – 200gr de feuilles fraîches consommées.

EFFETS

Le Khat est amer et comporte un goût fort. la consommation conduit à une sécrétion de Dopamine et de Noradrénaline, les effets sont similaires à ceux des amphétamines, mais en  beaucoup moins prononcé (comme pour la caféine). La consommation conduit à une hausse de la pressions sanguine, un état d’euphorie, un redoublement de l’attention et un besoin accru de parler. Elle implique une diminution des sensations de sommeil et de faim.

Début de l’effet du produit: mâché après environ 60 – 90 minutes, fumé après quelques minutes.

Durée des effets: jusqu’à 7 heures.

Durée des effets secondaires: jusqu’à 3 heures.

RISQUES ET EFFETS SECONDAIRES

Pupilles dilatées, palpitations, rougeurs sur le visage, élévation de la température corporelle, accès de transpiration, déshydratation, anxiété. Après l’ivresse surviennent un sentiment d’abattement , de l’irritabilité, une perte d’appétit et des troubles du sommeil. Des crampes d’estomac, de la constipation et de la rétention urinaire peuvent également suivre.

Risques à long terme: Une consommation régulière peut provoquer des carences, des troubles chroniques du sommeil et une dépendance avec des symptômes psychiques. Des inflammations des muqueuses de la bouche, de l’œsophage et de l’estomac, des ballonnements chroniques et de la constipation, sont des effets secondaires fréquents. A cela s’ajoute un risque accru de cancer de la bouche.

Les cathinones synthétiques représentent un groupe de substances important au sein des Nouvelles Substances Psychoactives (NPS). Celles-ci comportent un large spectre d’action, il s’agit généralement de substances stimulantes (Methcathinone) et/ou euphorisantes (Mephedrone). Contrairement au Khat naturel, les risques et effets secondaires sont encore peu étudiées.

« SAFER USE »

  • Ne consommer que du Khat de qualité visiblement irréprochable (pas de parties grises ou moisies)
  • Laver les parties de la plante à l’eau avant la consommation.
  • La teneur en cathine des feuilles oscille fortement et dépend aussi bien de l’âge de la pousse que de la durée du stockage après la cueillette. Attention donc au dosage. En raison de la manifestation tardive et de la longue durée des effets, il ne faudrait pas en reprendre et attendre la prochaine consommation pour augmenter le dosage.
  • Prendre suffisamment de liquide (eau) pour mâcher le Khat.
  • Veiller à son hygiène buccale, toujours se brosser les dents après la consommation.
  • La consommation simultanée de tabac conduit à un renforcement des effets et augment le risque de cancer de la bouche.

 

Source: Drugs-Just say Know

%d blogueurs aiment cette page :