Drogues issues de solanacées

SUBSTANCE

Les drogues issues des solanacées font le plus souvent l’objet d’une consommation rituelle. Il s’agit souvent de préparations ou de mélanges de stramoine (datura), de trompette des anges, de jusquiame et de belladone. Les principaux principes actifs de ces plantes sont la scopolamine, l’hyoscyamine et l’atropine.

Formes de consommation: les plantes, fraîches ou séchées, sont mangées ou bues sous forme de thé, appliquées en pommade ou encore fumées.

Dosage: ces drogues sont très difficiles à doser, du fait des variations naturelles de la concentration des principes actifs.

EFFETS

Leur action dépend beaucoup du « setting » et de la dose et la sensibilité à ses substances diffère beaucoup d’une personne à l’autre. Le « trip » peut être légèrement narcotique et modifier l’état de conscience, allant de perceptions déformées à la perte totale du rapport à la réalité. Au contraire des autres substances psychédéliques, les hallucinations produites peuvent être vécues comme si elles étaient réelles. Ainsi, l’utilisateur voit par ex. des personnes qui ne sont pas présentes et leur parle ou bien imagine la présence d’objets absents.

Début de l’effet du produit: après 30 à 45 min.

Durée des effets: selon la dose de 5 heures à plusieurs jours (!).

Durées des effets secondaires: jusqu’à 10 jours.

Une dilatation des pupilles (parfois très marquée et durant plusierus jours), des démangeaisons de la peau, un important dessèchement de la peau et un important dessèchement des muqueuses sont des effets secondaires fréquents. Souvent, il arrive que l’on reste incapable de déchiffrer quoi que ce soit d’écrit pendant des jours, ce qui peut provoquer de la panique. de plus les yeux sont très sensibles à la lumière. D’autres effets secondaires sont possibles: vertiges, trébuchements, aveuglement temporaire, agitation. A hautes doses: trous de mémoire conséquents et problèmes respiratoires. La différence entre la dose garantissant des effets psychédéliques et celle provoquant des effets toxiques ou mortel est faible. Les variations de concentration en substance active d’une plante à l’autre impliquent un risque d’intoxication très élevé. Une surdose peut provoquer la mort par arrêt des fonctions repsiratoires.

Risques à long terme: non documentés.

« SAFER USE »

  • La consommation de ces substances est fortement déconseillée aux usagers inexpérimentés.
  • Les formes de consommation présentant le moins de risques sont le fait de fumer (le mieux est de commencer avec de microquantités et de s’approcher prudemment de la dose idéale) et d’appliquer sous forme de pommade. Dans ce cas, il est préférable de préparer une quantité suffisante de pommade, puis de s’approcher lentement  (!) de la dose optimale. En cas de pause trop courte, les effets peuvent se cumuler sur plusieurs jours.
  • Avant de consommer, ne prends qu’un repas léger et bois beaucoup pendant le “trip” (du thé de préférence).
  • Attention: les effets se manifestent lentement. Il faudrait éviter de consommer une nouvelle dose dans la mesure où les effets de la deuxième prise s’ajoutent à la première avec un risque d’intoxication potentiellement mortel.
  • Si tu es face à quelqu’un qui rencontre des problèmes après l’absorption des drogues issues de solanacées, essaie d’abord de le calmer en lui parlant, en éteignant la musique (stimulante), en lui proposant de se poser dans un endroit sécurisant, etc. En cas d’accès de folie ou de symptômes révélant un arrête des fonctions respiratoires (lèvres bleues, respiration irrégulière et difficile) alerte immédiatement le médecin de garde (tél.144) ou les secours.
  • Si tu souffres de maladies physiques ou psychiques, évite absolument de consommer des drogues issues des solanacées.

Attention en cas de mélange avec :  En raison de l’intensité et l’imprévisibilité des effets, il faudrait renoncer à la consommation simultanée d’autres substances.

Source: Drugs-Just say Know

%d bloggers like this: